Information

Gaz à effet de serre

January 17, 2023

Qu’est-ce que l’effet de serre ? 

L’effet de serre est un phénomène naturel.  

Jusqu’à maintenant, l’effet de serre permettait à la Terre de maintenir sa température à un niveau stable. 

Il empêche certains rayonnements de s’échapper de l’atmosphère terrestre. Sans l’effet de serre, la température moyenne de la Terre serait aux alentours de -18°C ! 

Pour faire simple, le soleil émet des rayonnements vers la Terre. La terre renvoie alors automatiquement 30% de ces rayonnements dans l’espace via ses surfaces blanches comme par exemple les glaciers. On appelle cela l’effet albédo. 

Le reste de ces rayonnements (70%) est rapidement stocké par les océans, les sols et les végétaux. 

Réchauffé, le sol émet alors des rayonnements infrarouges qui sont ensuite réémis dans toutes les directions. Ces rayonnements sont partiellement « piégés » par une barrière naturelle, appelée troposphère, principalement constituée de vapeur d’eau et où s’accumulent les gaz à effet de serre. Les rayonnements sont ensuite renvoyés à la surface de la terre, provoquant son réchauffement. 

Qu’est-ce que les gaz à effet de serre (GES) ? 

En se réchauffant, la terre libère des gaz. Ces gaz, qui comprennent principalement la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone, l’ozone, et le méthane permettent donc à la lumière du soleil de traverser l’atmosphère, absorbent et retiennent les rayonnements infrarouges et libèrent de l’énergie sous la forme de chaleur. 

Les 7 principaux gaz à effet de serre, qui ont été visés par l’Accord de Paris, sont:  

  • Le CO2 (Dioxyde de carbone) 
  • Le N2O (Protoxyde d’azote) 
  • Le HFC (Hydrofluorocarbures) 
  • Le CH4 (Méthane) 
  • Le PFC (Hydrocarbures perfluorés) 
  • Le SF6 (Hexafluorure de soufre) 
  • Le NF3 (Trifluorure d’azote) 

 

Quelles sont les causes des gaz à effet de serre ? 

Sortie de ce phénomène naturel d’émission de gaz à effet de serre, la Terre doit supporter l’activité humaine, responsable du dérèglement de ce processus et principale source d’émission additionnelle de gaz à effet de serre (GES).  

  • La combustion de combustibles fossiles est la principale source d’émissions de CO2, qui est le principal GES. 

Ces combustibles non renouvelables comprennent le charbon, le pétrole et le gaz naturel. Ils fournissent plus de 80 % de l’énergie mondiale. 

Les secteurs qui utilisent le plus la combustion d’énergies fossiles sont l’énergie (production d’électricité et de chaleur), les transports (véhicules terrestres, avions, bateaux) et l’industrie (production de ciments, de métaux, de chimie).  

  • La déforestation est responsable de la réduction de la capacité des forêts à absorber le CO2 de l’atmosphère. Ceci engendre une plus grande quantité de CO2 rejeté et aggrave le réchauffement climatique.
  • Les émissions de méthane (CH4) sont dues à 60% à l’activité humaine. L’agriculture en est la principale source d’émissions.  Les activités agricoles responsables de ces émissions sont majoritairement l’élevage (émission de méthane par les animaux), les rizières et les déjections animales. 

L’exploitation du pétrole et du gaz et l’extraction du charbon représentent plus d’un tiers des émissions de méthane dues à l’homme. 

Il est à noter que 40% des émissions de méthane proviennent des zones humides. Le permafrost renferme ainsi d’énormes volumes de méthane, qui commencent aujourd’hui à être relâchés dans l’atmosphère sous l’effet de la fonte de ce sol gelé due au réchauffement climatique. 

  • Les processus industriels et l’utilisation de produits chimiques tels que les composés chlorofluorocarbones (CFC) ont également des impacts importants sur les émissions de GES. L’utilisation de certains produits chimiques, qui ont été utilisés dans les réfrigérateurs et les climatiseurs par exemple, ont été interdits car ils contribuent à la dégradation de la couche d’ozone et émettent des gaz à effet de serre.

Pourquoi faut-il limiter les gaz à effet de serre ? 

La concentration des gaz à effet de serre ne cesse donc d’augmenter dans l’atmosphère entrainant dans le même temps une augmentation des températures 

La suite, malheureusement nous la connaissons déjà ! Catastrophes naturelles, conditions climatiques extrêmes, pics de chaleur et canicules, fonte des glaciers (qui participaient à renvoyer les 30% des rayonnements du soleil),…  

Près des ⅔ des émissions mondiales de gaz à effet de serre résultant des activités humaines produisent du CO2. Par conséquent, la concentration de CO2 est aujourd’hui la plus élevée depuis plus de 2 millions d’années ! 

Comment mesure-t-on notre impact  environnemental? 

L’empreinte carbone est un indicateur. Elle vise à mesurer l’impact d’une activité sur l’environnement, et plus particulièrement les émissions de gaz à effet de serre liées à cette activité. 

Ainsi, comprendre les gaz à effet de serre c’est comprendre comment et pourquoi mesurer l’impact de nos actions quotidiennes. 

Peut-on réduire les gaz à effet de serre ?  

Disons que nous n’avons pas d’autre solution ! 

Pour limiter les émissions de méthane, ¾ des gaz issus de l’exploitation des énergies fossiles pourraient être limités par la rénovation des installations. 

Dans l’agriculture, la modification de l’alimentation des animaux ou la limitation de la taille des troupeaux sont des actions possibles.   

L’amélioration du tri et du traitement des déchets permettra également de limiter les émissions de gaz à effet de serre. 

Au niveau individuel, une réduction de notre consommation de viande et de produits laitiers.  

Il existe des systèmes qui permettent de compenser l’empreinte émise par notre activité humaine, comme les puits de carbone. Ceux-ci ne peuvent compenser entièrement nos émissions en CO2, mais ils permettent de les limiter. 

Chacun à son échelle a le pouvoir de limiter son empreinte carbone 

L’étiquette environnementale – La Note Touristique permet ainsi de comparer entre eux les hébergements et d’apprécier l’impact environnemental des séjours. Les hébergeurs sont ainsi transparents et les voyageurs peuvent faire un choix et favoriser ceux qui sont engagés en toute conscience dans une démarche de progrès et de réduction des impacts. 

Un réseau de partenaires

Station Les Arcs Bourg Saint MauriceOffice de Tourisme Tours Val de Loire partenaire LaNoteTouristiqueLa Rochelle Tourisme partenaire LaNoteTouristiqueChâtelaillon Plage partenaire LaNoteTouristiqueAuvergne-Rhône-Alpes partenaire LaNoteTouristiqueCharentes Tourisme partenaire LaNoteTouristiqueUnic StayGreenGoWe Go GreenR parteanire LaNoteTouristique
Voir tous nos partenaires
Obtenir mon étiquette

Rejoignez le réseau de la Note Touristique

Obtenir mon étiquette